BREVES
VIDEOS
ATTRACTIONS
La Mine d'Or Engloutie
1987
PRÉSENTATION
En 1987, avec l'arrivée imminente de ce qui allait devenir "Disneyland Paris", Bagatelle souhaite offrir à ses visiteurs une attraction immersive qui fera sa réputation. Après un voyage au Canada pour y trouver l'inspiration et une visite au Pal, la thématique choisie fût celle du Western dans une Mine d'Or Engloutie.

Le parcours :
La Mine d'Or Engloutie est un coaster dont le point culminant est à 13 mètres de hauteur. Le parcours se découpe en deux parties. La première, en extérieur, avec son lift et sa première chute et la seconde, couverte par une grotte en résine, avec bon nombre d'effets lumineux et aquatiques.

L'attraction possède 11 personnages dont 6 sont animés. Ils composent les 7 scènes de l'attraction :
  • Dawson Mine Station : Un mineur fait tourner une roue reliée à une corde. Un autre mineur, accroché à celle-ci, monte et descend.
  • Col Chilcoot (file d'attente) : Un mineur tire un âne qui refuse d'avancer.
  • Mont Logan (Point culminant du lift) : Un vautour observe le train.
  • Gold Rush (Salle de l'araignée) : La salle est recouverte de toile fluorescente.
  • Cabane de Bag Jim : L'une des premières mascottes du parc a élu domicile sur le lac Lindeman et pêche avec son chien.
  • Grotte des Grizzlis : Deux grizzlis vivent sous la chute d'eau.
  • Le Filon: Un squelette annonce la fin du voyage.


  • "La Mine d'Or Engloutie" aujourd'hui
    La Mine d'Or Engloutie est un coaster dont le point culminant est à 13 mètres de hauteur. Le parcours se découpe en deux parties. La première, en extérieur, avec son lift et sa première chute et la seconde, couverte par une grotte en résine, avec bon nombre d'effets lumineux et aquatiques.

    VIDEOS
    De l'esquisse à la maquette...
    L'inspiration
    Montage du coaster à l'usine du constructeur Soquet
    Arrivée des rails et de la structure du décor à Bagatelle
    Pose du dôme et travaux sur la future station
    Fin du montage de l'attraction
    VISUELS
    comments powered by Disqus